jeudi 24 juillet 2014

J'ai regardé "Blackfish"


Ici, je vais aborder un sujet, où mon sang ne va encore faire qu'un tour, me connaissant en écrivant cet article je vais partir en "cahuète"... D'habitude quand j'écris un article, je sais par quoi je vais commencer... Mais là, je suis perdue... Je ne sais pas par où commencer... Donc veuillez m'excusez d'avance si au final il est complètement désordonné... Mais quand je suis passionnée et en colère, le tout se mélange...

Je vous disais j'ai regardé "BlackFish", un documentaire de Gabriela Cowperthwaite.
Tilikum est un orque agressif. En captivité dans un parc aquatique, il a tué trois personnes. Avec l'appuie d'images choquantes, Blackfish fait intervenir des spécialistes qui luttent pour le maintien de ces animaux à l'état sauvage.
 Le documentaire commence par la présentation des Dresseurs/Soigneurs. Ils expliquent pourquoi ils ont décidés de faire ce métier, bien souvent un rêve d'enfant qui devient une réalité une insouciance, une certaine naïveté, mais une fois dans le milieu, dans le métier, la réalité des choses...

Les mensonges d'une grosse machine qui rapporte des millions... Des animaux en souffrance. Il n'a jamais été inventorié d'agression d'orques à l'état sauvage à l'encontre de l'homme. Dans les parcs, type Marineland, SeaWorld c'est monnaie courante.

Gabriela Cowperthwaite par son documentaire essaye de nous faire comprendre pourquoi les orques réagissent de cette manière, pourquoi Tilikum a tué 3 fois. *Jamais je ne qualifierai une orque de baleine tueuse, depuis toute petite se surnom me répugne, les humains tuent beaucoup plus et on ne se qualifie pas d'humain tueur!


Depuis toute petite j'ai une passion pour les orques, depuis toute petite je les peignais sur mon mur de chambre, je leurs constituais des classeurs entiers, je découpais la moindre photo, je découpais le moindre article, à chaque fois que l'étoile du nord apparaissait le soir je faisais le voeux d'en voir un jour...

*Je suis allée au Marineland d'Antibes 3 fois, je filais directement vers le bassin des orques, et j'essayais de les apercevoir, de les écouter faire leurs vocalises... J'étais assise les larmes aux yeux, et la chaire de poule. Je ne suis pas pour la captivité, et tant que les lois n'auront pas changés, tant que des petits naîtrons en captivité, alors mon coeur balancera entre 2... Si on appelle au Boycott de ce type de parc, est ce que les animaux seront toujours bien traités? Continueront-ils de manger "à leur faim"? S'il n'y a pas d'entrée d'argent comment vont ils prendre soins d'eux? Mais en même temps si on ne boycott pas... Rien ne changera...

Si vous m'avez croisé dans un zoo ou un Marineland, je ne suis pas la fille qui applaudit et rigole, je ne suis pas celle qui se précipite pour être arrosé, je suis celle qui est accoudée à son genoux qui les regarde et qui se posent mille questions... Je ne vais pas m'émerveiller pour quelque chose qui fait souffrir ces animaux.

Dans le reportage John Jett dit que s'il continuait de faire se travail, c'était pour Tili, pour prendre soin de lui, et plus par amour de son métier, il venait pour soutenir comme il pouvait le pauvre Tili... Tilikum qui a tué 3 personnes, mais qui a une vie des plus minable... Si j'allais dans ce genre de parc, c'est un peu pour les mêmes raisons, je vennais faire un pèlerinage, un hommage à ces pauvres bêtes qui n'ont rien demandé!!


Les orques et les dauphins ont certainement une intelligence supérieur à la notre, ils sont conscient de ce qu'ils leur arrivent, ils comprennent, et ils savent...
Demain on vous prive de votre liberté et on vous nourrit, mais pas suffisamment, pour que l'on puisse vous faire du chantage, n'auriez vous pas le réflexe de vous défendre quand l'occasion se présente?
Des mamans sont séparées de leur petit, alors que dans leur culture et leur façon de vivre, ils ne se séparent jamais, ils ont l'instinct de famille... Imaginez si on venait à vous séparer de votre enfant à votre insu, la seule chose que vous puissiez faire c'est de le voir partir... Est ce que vous ne seriez pas en colère vous aussi?

Comment voulez vous que ce genre d'accident ne se produise pas? Et là j'ai choisi la vidéo où ça se termine plutôt bien...

*Maintenant les gens luttent pour la remise en liberté des orques, mais voilà c'est encore un problème Tilikum a été capturé alors qu'il n'avait que 2 ans, il a maintenant 33 ans... Comment on fait pour l'intégrer à son élément d'origine? Keiko le héro de Sauvez Willy est mort à 27 ans, est-il vraiment mort d'une pneumonie? Ou tout simplement sa remise  en liberté ne s'est pas si bien passé? Il aurait vécu 4 ans environs après sa remise en liberté, mais socialement était il réintégré? Que s'est il vraiment passé avant que l'on retrouve son corps?
Un Argument supplémentaire pour ces grosses machines à frique afin de les garder en captivité! Et les petits nés en bassin, qui n'ont jamais connu l'océan on en fait quoi? C'est le serpent qui se mord la queue, il n'y aurait jamais dû y avoir un début! JAMAIS!


Donc je vous ai parlé du manque d'espace, de la séparation, la nutrition qui est plus que moyenne, maintenant j'attaque la phase mutilation, et auto-mutilation... Les orques ne sont pas du même groupe, en gros pour bien comprendre dans une cage vous mettez un Palestinien, un Israëlien, un Russe et un Ukrainien (j'ai fais exprès de choisir des peuples en conflit). Et vous leur demandez de cohabiter...

Les orques se battent entre elles, elles s'agressent, et pour éviter les conflits on met celle qui se fait martyriser à l'isolement dans un bassin plus petit... On peut même parler d'agressions sexuelles, avec quoi pour se défendre? Rien!

Morgan au Loro Parque (Espagne) 91 agressions en 8 jours, elle avait 3 ans quand ils l'ont arraché à la nature soi-disant pour la soigner et la relâcher, maintenant elle est loin de sa famille, elle doit faire le clown pour les hommes, et entre chaque spectacle elle vit un cauchemars... Elle s'auto mutile, elle devient folle...

On suspecte même des cas de suicides... Mais évidement tout cela passe inaperçu c'est mieux de cacher la vérité. Ils sont heureux voyons...
Ric O'Barry, dresseur pour la série flipper dans le reportage "The Cove, la baie de la Honte", explique qu'il a vu des dauphins arrêter de respirer pour se laisser mourir... Le suicide ce n'est pas seulement chez les humains.
Au Seaquarium de Miami l'orque Hugo s'est suicidé, il a été se fracasser la tête contre le mur de son bassin, en 1980.


J'ai déjà poussé un coup de gueule par ici:
http://cellequiaimaitsonpyjama.blogspot.fr/2013/04/ours-polaire-zoo-de-la-palmyre-coup-de.html

Je n'ai pas écris d'article sur "The Cove"...
Mais je vous recommande vivement ces 2 reportages. Blackfish, The Cove la baie de la honte.
Public averti



Je n'ai pas vraiment de conclusion pour cet article, car une remise en liberté ne doit pas être un échec... Mais il faut que ces grosses industries cessent... Il faut arrêter les conneries, éprouver de l'empathie, et respecter le monde dans lequel on vit... Respecter ceux qui nous entourent, et surtout ceux qui n'ont rien demandé...

Il faut que tout le monde puisse voir ces 2 reportages, au risque d'avoir une grosse boule dans la gorge, et les larmes qui coulent... Il ne faut pas se battre seulement pour Tili, Lolita, ou Morgan, il faut se battre pour chacun d'entre eux...

Et si vous ne partagez pas mon avis, alors j'espère qu'un jour la culpabilité vous rattrapera... John Crowe qui a participé à la capture d'un bébé orque dans les années 70 est dévasté et on sent dans son interview la culpabilité qui le ronge...

Il n'est vraiment pas humain d'être insensible à toute cette souffrance...
Si vous mettez les pieds dans ce type de parc malgré tout, n'applaudissez pas, ne criez pas, ne soyez pas heureux d'assister à ça! Restez impassible, n'allez pas tout devant pour vous faire arroser, ne saluez pas l'orque qui est obligé de vous faire coucou, juste pour manger...


Contentez vous d'admirez en silence, ses pauvres bêtes qui auront passé leur vie à souffrir pour nous divertir... Lorsque vous regarderez une orque ou un dauphin, pensez à quoi ressemble leur vie au quotidien...  Gardez à l'esprit chacune de leur souffrance...

*Une Internaute Florence a répondu à certaines de mes questions en ce qui concerne la Remise en Liberté, les passages en Italique, sont les éléments où elle a su me rassurer et m'apporter des réponses... DONC MON POINT DE VUE AU SUJET DU BOYCOTT A CHANGE!!! Voici son commentaire:
Les plans de réinsertion existe :Un plan de réhabilitation en plusieurs étapes devrait être élaboré pour chaque individu. La WDC, dans le cadre du groupe d’experts de la Fondation Free Morgan, prend en charge un tel plan pour Morgan, l’orque sauvage retrouvée seule au large de la côte néerlandaise en 2010 et actuellement détenue dans de très mauvaises conditions au Loro Parque de Tenerife.
D’autres orques, y compris Lolita et Corky, détenues en captivité aux États-Unis, peuvent également être de bons candidats pour une libération. Les chercheurs connaissent en effet les membres de leur famille proche, encore vivant et en pleine forme à l’état sauvage. Si le public est prêt à soutenir leur retour à la nature ou vers un lagon de retraite marin, en revanche, aucun delphinarium possédant des orques ne paraît décidé à accepter de tels projets. Sans doute craignent-ils qu’une libération réussie n’ouvre la porte à toutes les orques en captivité.
free-orcas
Il n’est cependant pas possible de remettre en mer tous les captifs. Après de longues périodes de détention, certains d’entre eux peuvent avoir été trop physiquement ou mentalement marqué que pour pouvoir survivre sans les soins de l’homme. Ces dauphins ou ces orques devraient alors avoir la chance de pouvoir prendre leur retraite et de vivre le reste de leur vie dans une baie marine close bien protégée. Leurs besoins sanitaires de santé et leur bien-être seraient pris en charge par les humains, mais ils pourraient développer des comportements plus proches de leur vraie nature et cesser d’être contraints d’exécuter des shows.
Les gens pourraient les voir, mais seulement à distance. La WDC travaille sur un projet passionnant avec Merlin Entertainments, qui vise à établir un tel sanctuaire pour les cétacés captifs. Ce sera le premier de son genre dans le monde.
D’après un article de Cathy Williamson (WDC)Can captive whales be returned to the wild ? 26 Février 2014
http://freedolphinsbelgium.wordpress.com/page/3/ 

6 commentaires:

  1. Ben dis donc on se ressemble bien plus qu'on ne pouvait le penser... Allez voir les cages derrière les cirques, l'envers du décor des zoos où l'on tue en public un girafon pour cause de soit disant surpeuplement et problème de consanguinité, on le dépèce devant les gosses présents et on le donne à manger aux lions... Barbarie à l'état brut ! Et comme y a pas de petites économies on ne perd surtout rien... J'aurais pu comprendre qu'on euthanasie Marius le girafon mais l'abattre en public je suis désolée mais non ! Je parle pas des chiens et des chats abandonnés, torturés par certains, ni des taureaux, ni de....

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vu ce documentaire il y a de cela quelques semaines, et je te rejoins complètement. C'est vraiment une honte ce que font ces parcs "d'attraction".
    Par contre moi je suis pour le boycott, parce que continuer à y aller et rester impassible devant ces "spectacles" là, je pense que les dirigeants en ont rien à faire à partir du moment ou l'argent rentre dans leurs poches. J'étais dégoûté devant mon écran de voir tout ça. Et ce qui m'énerve le plus, c'est que dès l'instant où un orque s'attaque à un dresseur il est condamné d'office, les dirigeants et l'équipe ne se remettent même pas directement en question (ou très peu). Si il attaque un homme c'est qu'il est dangereux et instable, cela ne peut venir que de l'orque pas des méthodes qu'ils emploient.
    Le truc que je n'arrive pas à comprendre c'est que si des personnes, comme tous ces dresseurs, étaient aussi passionnés et admiratifs, comme ils le disent, devant ce genre d'animaux, comment peuvent-ils accepter ce genre de job sachant très bien qu'ils les privent de leur liberté ? Pour moi, ces personnes là font preuve d'égoïsme en satisfaisant leurs petits désirs au profit du bien être des orques. A mon avis, ils ne les aiment pas autant qu'ils le disent, sinon ils ne gagneraient pas leur vie sur leur dos !!!! :/

    Je suis peut être sans cœur, mais lorsque j'ai vu ces attaques d'orques dans ce genre de parc, cela ne me touche pas plus que ça, parce qu'au final ce n'est qu'un juste retournement des choses, on les prive de leur environnement naturel, de leur liberté et en plus de cela on les maltraite (volontairement ou non), alors ils expriment leurs mal être et leur mécontentement à leur façon.



    ps : hors sujet, mais si tu aimes le snowboard, je te conseille le documentaire "The crash Reel". Il raconte le parcours de Kevin Pearce, l'un des meilleurs snowboarder de ces dernières années qui essait de se reconstruire après son accident survenu avant les JO. Il est magnifique ce docu, très émouvant et il nous montre comment il est difficile de renoncer à sa passion. Et il n'y a pas d'animaux maltraités dedans ;) bsx

    RépondreSupprimer
  3. Je suis complètement d'accord avec toi !! Je n'ai pas regardé les vidéos pour l'instant. Mes enfants sont à côté de moi et je ne veux pas qu'ils voient ça. Pas encore à seulement 3 et 9 ans. C'est juste inadmissible comment ils sont traités !

    RépondreSupprimer
  4. Les plans de réinsertion existe :
    Un plan de réhabilitation en plusieurs étapes devrait être élaboré pour chaque individu. La WDC, dans le cadre du groupe d’experts de la Fondation Free Morgan, prend en charge un tel plan pour Morgan, l’orque sauvage retrouvée seule au large de la côte néerlandaise en 2010 et actuellement détenue dans de très mauvaises conditions au Loro Parque de Tenerife.

    D’autres orques, y compris Lolita et Corky, détenues en captivité aux États-Unis, peuvent également être de bons candidats pour une libération. Les chercheurs connaissent en effet les membres de leur famille proche, encore vivant et en pleine forme à l’état sauvage. Si le public est prêt à soutenir leur retour à la nature ou vers un lagon de retraite marin, en revanche, aucun delphinarium possédant des orques ne paraît décidé à accepter de tels projets. Sans doute craignent-ils qu’une libération réussie n’ouvre la porte à toutes les orques en captivité.

    free-orcas

    Il n’est cependant pas possible de remettre en mer tous les captifs. Après de longues périodes de détention, certains d’entre eux peuvent avoir été trop physiquement ou mentalement marqué que pour pouvoir survivre sans les soins de l’homme. Ces dauphins ou ces orques devraient alors avoir la chance de pouvoir prendre leur retraite et de vivre le reste de leur vie dans une baie marine close bien protégée. Leurs besoins sanitaires de santé et leur bien-être seraient pris en charge par les humains, mais ils pourraient développer des comportements plus proches de leur vraie nature et cesser d’être contraints d’exécuter des shows.

    Les gens pourraient les voir, mais seulement à distance. La WDC travaille sur un projet passionnant avec Merlin Entertainments, qui vise à établir un tel sanctuaire pour les cétacés captifs. Ce sera le premier de son genre dans le monde.

    D’après un article de Cathy Williamson (WDC)
    Can captive whales be returned to the wild ?
    26 Février 2014

    http://freedolphinsbelgium.wordpress.com/page/3/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les informations complémentaires, qui répondent a beaucoup de questions... je vais reformuler mon article...

      Supprimer
  5. Super ton article.. Je n'ai aps encore vu ces deux reportages mais ça ne serais tardé. J'en ai vu d'autres, j'ai ouvert les yeux sur ce qui se passait vraiment. C'est vrai on nous cachent tellement bien les choses, on nous fais croire que ces animaux sont heureux.. Mais je pense surtout qu'on est mal informé sur la vérité au final. Maintenant que je sais, je ne voit plus du tout les choses de la même façon. La derniere fois que j'ai du aller au zoo (avec ma belle famille), je n'ai plus vu ces pauvres bêtes enfermées de la même façon, j'ai réaliser qu'on ne leur avais pas demandé leurs avis, qu'on était tous un peu égoiste de vouloir enfermé ces animaux juste pour notre plaisir, de les voirs. Bref j'adhère totalement avec ton opinion et je pense que ton article fais du bien, car beaucoup de personnes ne savent pas la vérité.

    http://manouvelleviedeconsommatrice.wordpress.com

    RépondreSupprimer